L’Histoire ne nous apprend rien…

Demain dimanche soir, je suis un peu groggy.

Dire que je suis inquiète est en-dessous de la réalité. Je suis malade d’inquiétude. Je ne vais pas me lancer dans un débat politique. Ce blog n’est pas fait pour ça.

Je pense à mes 16-17 ans. Je découvrais la musique de Sting. J’étais un peu un OVNI dans ma classe car ce n’était pas le genre de musique qu’écoutaient les autres lycéens. J’avais eu l’album « …Nothing like the sun » comme cadeau d’anniversaire en cassette audio (oui, j’ai connu les cassettes audios). Une chanson avait particulièrement retenu mon attention. C’était History will teach us nothing.

Du haut de mes seize ans, au début des années 90, je croyais tout savoir. J’avais lu et relu et traduit et retraduit les paroles de cette chanson. Et je ne comprenais pas. Pour moi, en France et en Europe, tout allait bien : pas de guerre(s), il n’y avait pas encore la crise. On parlait de « Plus jamais ça ! ». Pour moi, justement, l’Histoire nous avait appris à être vigilants.

J’ai grandi, j’ai mûri. Et depuis 2002, j’ai compris ce que Sting a écrit dans cette chanson. Elle est on ne peut plus d’actualité. Non, l’Histoire ne nous a rien appris. La Bête immonde rôde toujours, tapie dans l’ombre. Entendre « Mais non ! Ca ne peut pas recommencer, il faut pas diaboliser ! » ou « Oh ben… On n’a jamais essayé, ça ! On peut toujours pour voir ! » sur le ton « j’ai commandé une chemise sur la Redoute, si ça va pas, je la renverrai ! », ça me met hors de moi.

Je ne développerai pas plus mon point de vue et mes convictions profondes. Mais j’ai peur pour notre avenir et peur car d’autres personnes ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. PANEM ET CIRCENSES (du pain et des jeux…)

If we seek solace in the prisons of the distant past
Security in human systems we’re told will always, always last
Emotions are the sail and blind faith is the mast
Without the breath of real freedom we’re getting nowhere fast
If God is dead and an actor plays his part
His words of fear will find their way to a place in your heart
Without the voice of reason every faith is its own curse
Without freedom from the past things can only get worse

Sooner or later just like the world first day
Sooner or later we learn to throw the past away
Sooner or later just like the world first day
Sooner or later we learn to throw the past away
Sooner or later we learn to throw the past away

Our written history is a catalogue of crime
The sordid and the powerful, the architects of time
The mother of invention, the oppression of the mild
The constant fear of scarcity, aggression as its child

Sooner or later
Sooner or later
Sooner or later
Sooner or later

Convince an enemy, convince him that he’s wrong
Is to win a bloodless battle where victory is long
A simple act of faith
In reason over might
To blow up his children will only prove him right
History will teach us nothing

Sooner or later just like the world first day
Sooner or later we learn to throw the past away
Sooner or later just like the world first day
Sooner or later we learn to throw the past away
Sooner or later we learn to throw the past away

History will teach us nothing
History will teach us nothing

Know your human rights
Be what you come here for
Know your human rights
Be what you come here for
Know your human rights
Be what you come here for
Know your human rights
Be what you come here for

Publicités

5 réflexions sur “L’Histoire ne nous apprend rien…

  1. Je suis inquiète de la montée du parti de la haine tout autant que je suis inquiète de la montée des partis capitalistes. Les français sont mis au pied du mur: choisissez votre poison. 21 millions de français ont voté pour une raciste, un homme d’affaire qui a augmenté le chômage sous Hollande et un ancien premier ministre qui se sert allègrement dans les caisses voulant taper encore sur les mêmes…

    Malgré tout, ce n’est que 21 millions de français. Nous sommes plus de l’autre côté à vouloir du changement, soit par l’abstention car perte d’illusion sur le système politique, soit en votant pour les autres partis. Je ne perds pas espoir pour mon pays.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s